Anne Suy

Le massage prénatal​

Le massage prénatal ne présente aucun danger pour la grossesse, néanmoins par précaution, il vaut mieux éviter de se faire massée pendant le premier trimestre. En effet,durant les trois premiers mois, le risque de fausse couche est plus élevé car la stabilisation du fœtus n’est pas encore faite. Par précaution la plupart des instituts refusent également de masser au-delà du 8e mois pour éviter tout déclenchement de contractions. Les produits utilisés doivent être le plus neutre possible et de préférence bio. Il n’y a aucune contre-indication si la grossesse se passe bien. En cas de grossesse à risque, demander l’avis du médecin ou de la sage-femme qui suit votre grossesse avant de se faire masser. Ils pourront éventuellement donner des recommandations sur la pression du massage ou la position. Il faut enfin éviter les sources de chaleur comme les bouillottes, compresses et pierres chaudes, susceptibles de provoquer relâchement musculaire et dilatation.

Spécialement conçu pour accompagner la femme enceinte à partir du 4ème mois de grossesse, le massage prénatal offre un vrai moment de détente et de réconfort, à la fois pour la maman mais aussi pour le bébé.

Les bienfaits du massage prénatal pour la maman

Pour la maman, le massage prénatal soulage les douleurs et les tensions musculaires ainsi que les crampes dans les jambes. Il favorise le sommeil et diminue les douleurs sciatiques. Il a également la capacité de préparer les muscles de la mère à l’accouchement. Il permet la détente des articulations supportant le poids, comme les chevilles, le bas du dos et le bassin. Il aide à maintenir une posture appropriée, réduit le gonflement des mains et des pieds et soulage les maux de tête.

juan-encalada-SCteCA0Mf1A-unsplash-scaled.jpeg

Les bienfaits du massage prénatal pour le bébé

Pour le bébé, le massage prénatal développe ses capacités de perception : il entend les sons, ressent les caresses mais aussi les angoisses de la future maman. Mais grâce au massage, la maman va sécréter une hormone du plaisir, l’ocytocine, permettant ainsi également au bébé de se détendre et de profiter des bienfaits de cette hormone du bonheur ! Le bébé reçoit ce sentiment et se sent en sécurité, développant ainsi son épanouissement affectif.

Dans certains cas, le massage prénatal sera contre-indiqué: perte importante (aqueuse ou sanguine), diabète, maladie contagieuse, hypertension, nausées matinales, douleur abdominale, etc. certaines zones du corps ne seront pas massées, telles que les blessures ouvertes, ecchymoses, inflammations, varices. De plus, une pression directe et soutenue sur la zone entre l’os de cheville et le talon doit être évitée : en effet, cette zone correspond en réflexologie à l’utérus et au vagin.

Merci d’avoir lu notre article sur le massage prénatal.

Articles similaires